Utilisateurs de Perl à Paris

Le retour Amsterdam - Paris

Un historique de toutes nos réunions


Table des matières

Je commence ce compte-rendu au moment où nous sommes sortis du restaurant chinois, c'est-à-dire au moment où nous avons quitté les derniers « estrangers » de Grande-Bretagne, d'Allemagne, des Pays-Bas, et ainsi de suite, et où nous nous sommes retrouvés entre mongueurs de Paris. Nous avons laissé BooK et Briac avec les membres de la coding party qui a lieu chez Kudra. Nous sommes allés à la gare, pour poser nos bagages à la consigne. Là, il y avait une queue gigantesque pour la consigne manuelle, et renseignements pris, aucune consigne automatique n'était libre. Nous sommes donc repartis à l'aventure, en traînant nos sacs et nos valises.

Finalement, au bout de quelques centaines de mètres, nous nous sommes arrêtés pour boire un coup à la terrasse d'un café. D@vid, Sniper et moi y sommes restés tout l'après-midi, à boire de la bière ou du café et à discuter comme si nous étions au sous-sol de la Taverne République. Kai et Birgit ont aussi discuté et bu de la bière, mais ils sont également allés faire un tour pour visiter les rues avoisinantes. D@vid et moi avons également eu l'occasion de discuter avec un hollandais, venu passer le temps et boire un coup.

Une fois l'heure arrivée et les derniers florins dépensés, nous sommes repartis vers la gare, nous avons réussi à deviner à quel quai notre train s'arrêterait, et nous avons été rejoints par Philippe. Certains ont tenu le coup pour continuer la discussion tout en mangeant des chips et des madeleines, ou en buvant de l'eau et de la bière, d'autres ont préféré rattraper un peu du sommeil perdu.

Je ne ferai pas la distinction entre la discussion au café et celle dans le train. Les sujets abordés ressemblent beaucoup à ceux d'une réunion normale : l'informatique en général, Perl en particulier, et des sujets divers.

Perl

Informatique

Autres sujets

Hors sujet


HTML 5 - CSS v3 Mongueurs de Paris, le 13 janvier 2013 Copyright © The Paris Perl Mongers, 1999-2017